n° 88 des Cahiers du Musée national d’art moderne

88 été 2004

dada

Jean-Pierre Criqui & Laurent Le Bon

éditorial

Leah Dickerman

Le solipsisme de Dada

Denys Riout

Le Cabaret Voltaire

Christian Schlatter

« Prendre le train de la relativité »
Dada et Nietzsche

Arnauld Pierre

Picabia « poète impair »
Autour d’un ensemble inédit de dessins – poèmes

Didier Semin

Duchamp et Dada : le négatif préféré à la négation

Janine Mileaf

L’art sec

Matthew Witkovsky

Convictions
Dada et la loi

Aurélie Verdier

Ego dada

Gabriele Mahn

Tête dada (1920) de Sophie Taeuber
Un manifeste plastique

Hubert Damisch

La lettre violée

Isabelle Ewig

Kurt Schwitters, Meister von i

Guilhem Fabre

Un coup de gueule jamais n’abolira le hasard
Raoul Hausmann et la poésie phonétique

Philippe-Alain Michaud

La chasse au sujet
Sur le cinéma dada

Roxane Jubert

Dire blanc et noir, en deux mots
Le non in-ouï de Georges Ribemont-Dessaignes

Cécile Debray

« L’affaire dada »
Le 25 février 1920 à la Closerie des Lilas

Yves Peyré

Dada à Doucet

Anne Malherbe

Un drôle d’objet
Droller (1919) de Man Ray

soyousee

Vincent

Graphiste et plasticien, diplômé de l'ENSAD, Vincent Lecocq est le fondateur de soyousee. Son travail graphique est ici, son travail plastique est sur le site "v-i-n-c-e-n-t.com".

Laisser un commentaire

Fermer le menu