143
printemps 2018

Arte Povera : hier et aujourd’hui

Jacopo Galimberti 

Un art tiers-mondiste ?
L’invention de l’Arte Povera par Germano Celant

Laura Iamurri 

Ni pauvreté, ni théâtre : les silences de Carla Lonzi dans Autoritratto

Valérie Da Costa 

Pino Pascali : l’eau, la terre, l’image

Margit Rowell 

Luciano Fabro et l’Arte Povera : avant, pendant et après

Didier Semin 

Les artistes pauvres : «fruit de la tradition et fils de leur époque»

Barbara Satre 

Arte Povera / Teatro povero

Frédéric Paul 

Monk et Boetti, ou l’esprit de famille

Piero Gilardi 

L’énergie primaire et les artistes micro-émotifs (1968)

L’expérience d’Amalfi
Arte povera più azioni povere (1968)

Tommaso Trini 

Un nouvel alphabet pour le corps et la matière (1969)

Art et histoire du travail (1975) 

Riccardo Venturi

Note de lecture

En couverture : Alighiero e Boetti, Manifesto, 1967, affiche, impression typographique sur papier, 95 x 69, Paris, Centre Pompidou, Musée national d’art moderne-Centre de création industrielle, Bibliothèque Kandinsky, photo © Centre Pompidou, Mnam-CCI, Bibliothèque Kandinsky / Anne Paounov / Dist. RMN-Grand Palais

soyousee

n° 143 des Cahiers du Musée national d’art moderne